Catégories
Excursion

Une excursion au départ de Strasbourg : Kaysersberg et Riquewihr

Une excursion à moins de 100 km de Strasbourg, à la découverte de 2 villages alsaciens emblématiques, sur la Route des Vins d’Alsace.

Nous quittons Strasbourg par un matin d’automne où le soleil peine à percer les nuages bas. En un instant, le brouillard se lève, comme si soudain quelqu’un avait tiré un épais rideau.

Après une petite heure de route, les coteaux des vignobles dorés de la Route des Vins d’Alsace se dévoilent devant nous pour nous mener à Kaysersberg.

Le parking P5 (payant) permet d’accéder directement à l’entrée du village.

Sillonner les rues de ce village pittoresque avec ses maisons à colombages colorées nous plonge dans un autre temps. Ce n’est pas un hasard si Kaysersberg a été élu « Village préféré des Français en 2017« .

Les restaurants, confiseries, fromageries, boulangeries, salons de thé, épiceries, boutiques et ateliers d’artisanat (verrerie, poterie, tissu) et caves de dégustation de vins d’Alsace jouent pleinement la carte de la gastronomie et de la culture locales.

Les incontournables : l’église (XIIe-XVe siècles) et le retable en bois, le pont fortifié de 1514 et les vieilles maisons au bord de la Weiss, le Badhus (Maison des bains) de 1600 et le Château.

Depuis le centre historique, près du Badhus, un sentier et quelques marches mènent au château du XIIIe siècle. Notre recommandation : une fois arrivé au Château, continuez à monter les marches puis prenez à droite pour atteindre un point de vue exceptionnel sur le château, les vignes et le village de Kaysersberg en contrebas. De là, vous pourrez redescendre au village sur un sentier à travers les vignes ou en reprenant le même chemin qu’à l’aller.

Après Kaysersberg, nous continuons sur la Route des Vins d’Alsace, ruban de bitume mythique qui serpente à travers vignobles et villages, jusqu’à Riquewihr.

Plusieurs parkings (payants) sont situés à proximité de l’entrée du village. Comme à Kaysersberg, le centre historique de Riquewihr donne directement sur le vignoble. Riquewihr est tout aussi charmant et coloré, mais plus petit.

Le passage sous le porche de l’Hôtel de Ville marque l’entrée de la vieille ville. Nous remontons lentement la rue principale jusqu’aux remparts. Des parfums de nougat, de biscuits (bredele) et de macarons (rochers) coco s’échappent des petites échoppes. Les amateurs d’art pourront visiter l’une des galeries et les amateurs de vins pourront profiter d’une dégustation dans une cave. De part et d’autre de la rue principale, d’étroites ruelles invitent à l’exploration, avec la sensation de se promener dans un village de carte postale.

Avant de rentrer à Strasbourg, nous nous imprégnons une dernière fois des paysages et de l’atmosphère de la Route des Vins, en passant par d’autres villages typiques et vignobles réputés, comme Hunawihr, Ribeauvillé et Bergheim.

Catégories
Un regard sur

Un regard sur Strasbourg #1

Entre le n°22 et le n°26 du quai des Bateliers les maisons penchées semblent reposer les unes contre les autres, comme si elles avaient inventé leur propre définition de l’équilibre.

Entre le n°23 et le n°24 se cache un minuscule jardin en façade. Il passe inaperçu si on ne prend pas le temps de s’arrêter pour observer ce désordre organisé. La végétation semble danser entre les lanternes et les éléments accrochés çà et là autour d’une fenêtre. Des oiseaux viennent se poser quelques instants sur les branches fines. 

On en profite pour s’attarder quelques instants sur les détails des boiseries sculptées de la maison mitoyenne.

Régulièrement, de la musique s’échappe d’une fenêtre un peu plus loin au premier étage : un percussionniste joue chez lui, fenêtres ouvertes. Les curieux s’arrêtent dans la rue pour écouter son inspiration du moment : carillon, xylophone, cymbales… 

Les façades des maisons seront rénovées bientôt. Espérons que la magie continuera à opérer après les travaux.

Catégories
Voyage

Notre safari-photo en Afrique

Plusieurs mois avant la pandémie de Covid, nous sommes partis en safari-photo à la découverte de la faune sauvage et des paysages en Namibie et au Botswana, avec un passage par les chutes Victoria au Zimbabwe.

C’est pendant ce voyage qu’a germé l’idée de ce blog. 

Penser à nos souvenirs nous replonge instantanément dans des images de moments que nous avons vécus sur place :

Rêvasser face à l’immensité des grands espaces. Observer la nature et les animaux sauvages en respectant leur milieu naturel. Faire une promenade en mokoro (pirogue traditionnelle) sur le fleuve Okavango. Naviguer sur la rivière Chobe à la vitesse d’un troupeau d’éléphants. Contempler les doubles arcs en ciel autour de la « fumée qui gronde » aux chutes Victoria et savourer le moment. Admirer les paysages de dunes de sable orange du désert du Namib. Nous attarder à regarder la faune sauvage près d’un point d’eau dans le parc national d’Etosha. Prendre le temps de profiter de la lumière des différentes heures de la journée et finir en apothéose par un coucher de soleil. Nous endormir au son des grognements des hippopotames. 

Retour en images sur notre safari en Afrique australe :