Catégories
Voyage

Nos quartiers préférés à Oslo

Oslo est la capitale de la Norvège. Mais aussi et surtout la ville de naissance de Stéphanie

Ville dynamique, créative et inspirée, Oslo se visite toute l’année. Son ouverture sur le fjord et les collines qui l’entourent rendent son environnement idyllique pour les amateurs de paysage de mer et de montagne. 

Oslo est une ville en mouvement : elle a beaucoup changé et bien évolué ces dernières années. De nouveaux quartiers ont émergé récemment, comme Bjørvika autour de l’Opéra. De nombreux parcs, jardins et promenades arborées en font une ville très verte où la nature est accessible partout très facilement.

Elle n’est pas une ville froide, au sens propre et figuré. Bien au contraire, elle est accueillante et propice à de belles découvertes sur le plan architectural, artistique, touristique et humain.

L’été, les bords de mer se transforment en plage où les locaux viennent lézarder au soleil, se détendre dans un sauna ou se baigner. L’hiver, les journées courtes incitent à visiter un musée ou une expo, à s’installer dans un café, un bar ou un restaurant pour profiter de l’atmosphère koselig (prononcé « kouchli »). Le koselig peut se définir comme une ambiance agréable, chaleureuse, souvent conviviale, proche du cosy. Une décoration enveloppante, qui invite au cocooning, une ambiance intimiste autour d’un verre entre amis en été, des boissons chaudes en hiver.

Nous avons sélectionné 4 quartiers d’Oslo que nous apprécions particulièrement. L’idée est plutôt de s’imprégner de l’ambiance d’un quartier plutôt que de cibler un site (plus ou moins touristique).

Bjørvika
Aker Brygge, Tjuvholmen et la forteresse d’Akershus
Grünerløkka et Vulkan
Frogner, parc Vigeland et Palais Royal
À découvrir aussi…

Bjørvika

La construction de l’Opéra, au bord du fjord d’Oslo, a été la première étape de la transformation de Bjørvika, ancien quartier portuaire, en nouvelle aire urbaine.

Conçu par le cabinet d’architecture norvégien Snøhetta, le toit en marbre blanc de l’Opéra semble émerger du fjord. Entrer dans l’atrium (harmonie du bois, du métal et du verre) et surtout monter sur la façade du bâtiment pour profiter du panorama impressionnant sur le fjord sont des incontournables. 

Une promenade le long du quai Langkaia (à l’Ouest en face de l’Opéra) révèle l’architecture singulière de l’Opéra. Le quai mène à SALT, un espace en plein air qui associe art, musique, street food, architecture et sauna. 

La Bibliothèque Deichman (au nord, en face de l’Opéra) a été imaginée comme une médiathèque moderne et un véritable lieu de vie. Elle dispose d’un important fond d’ouvrages classés par thématiques et répartis sur 5 étages. De nombreux fauteuils invitent à l’étude ou à la détente. Des mini-cinémas ont été prévus pour improviser une projection privée. Des activités ludiques sont proposées aux enfants. Un espace est même dédié à l’impression 3D. La terrasse extérieure du café au-dessus de l’entrée de la Bibliothèque offre une avancée panoramique vers l’Opéra. La Bibliothèque Deichman a été récemment élue meilleure nouvelle bibliothèque du monde par la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques.

Entre l’Opéra et le musée Munch, une passerelle au ras de l’eau permet d’accéder à la pointe de Sørenga, un nouveau quartier gagné sur la mer, où se retrouvent les jeunes et les familles lors des belles journées d’été. 

Un ensemble de bâtiments, surnommés Projet Barcode et la façade du musée Munch dessinent la nouvelle skyline d’Oslo. 

Le point de vue depuis la passerelle Akrobaten, qui enjambe les voies de chemin de fer, illustre parfaitement l’effet code-barre de l’architecture des bâtiments. Au pied des immeubles, des cafés, des bars et des restaurants contribuent à l’animation du quartier.

Sur le front de mer, plusieurs saunas, plages et pontons sont propices à la relaxation ou à la baignade.

Aker Brygge, Tjuvholmen et la forteresse d’Akershus 

Les docks piétonniers d’Aker Brygge offrent une vue entièrement dégagée sur la baie d’Oslo, la forteresse d’Akershus et l’Hôtel de Ville. Ils sont bordés de boutiques et de restaurants appréciés par les touristes. Aker Brygge est aussi le point de départ des bateaux vers la presqu’île de Bygdøy ou pour des croisières sur le fjord.

À noter aussi autour d’Aker Brygge : le futur Musée National, dont l’ouverture est prévue en 2022.

La promenade sur les planches d’Aker Brygge se prolonge par la péninsule de Tjuvholmen, qui accueille le Musée d’Art moderne Astrup-Fearnley (conçu par l’architecte Renzo Piano), un parc de sculptures en plein air (avec notamment des œuvres de Louise Bourgeois et Anish Kapoor). L’architecture soignée du musée et des immeubles qui l’entourent donne à la péninsule une personnalité singulière. 

Construite autour d’un château fort médiéval, la forteresse d’Akershus date du XVIIe siècle. Cette grande citadelle escarpée au sol pavé abrite plusieurs musées (musée de la Défense, musée de la Résistance norvégienne, Château médiéval) et offre une belle perspective sur le port d’Oslo.

Grünerløkka et Vulkan

Découvrir Grünerløkka à pied est la meilleure manière de s’imprégner de l’ambiance de ce quartier animé. « Løkka » (prononcé « leu-ka ») pour les intimes alterne boutiques vintage et design, friperies, petits cafés et restaurants koselig, salles de concert et bars, grandes places et parcs ombragés. Le quartier attire aussi bien les étudiants, les familles avec enfants que les retraités.

À la lisière de Grünerløkka, à Sagene, une promenade le long de la rivière Akerselva dévoile d’anciennes usines en brique reconverties, des chutes d’eau et des espaces verts.

Le nouveau quartier de Vulkan se trouve aussi le long de l’Akerselva, avec notamment Mathallen, des halles sur le principe d’une food court. Différentes boutiques et comptoirs proposent des produits et des plats cuisinés du monde entier (Norvège, Mexique, Japon, France, Hongrie, Chine, Italie…) qu’on peut ensuite déguster enterrasse ou à l’intérieur sur l’espace commun au centre des halles.

Notre recommandation : près de Mathallen, explorez les ruelles autour du café-bar Blå pour découvrir un lustre artisanal insolite et des œuvres de street art.

Les vieilles maisons de Telthusbakken et Damstredet sont accessibles à pied depuis Vulkan. Elles sont accrochées à flanc de colline dans le quartier de St. Hanshaugen (butte Saint-Jean), près de Gamle Aker Kirke (la plus ancienne église d’Oslo, qui date de 1100) et du grand cimetière de Vår Frelsers Gravlund (où sont enterrés des norvégiens célèbres, comme le poète Henrik Ibsen et le peintre Edvard Munch). 

Paisibles et très instagrammables, Telthusbakken et Damstredet sont deux rues escarpées avec des ensembles de maisons datant du XIXe siècle. 

Telthusbakken est bordée d’un côté de maisons en bois aux façades bigarrées et de l’autre, de jardins ouvriers. Depuis le haut de Telthusbakken, le point de vue sur l’Est d’Oslo vaut la peine de s’attarder un moment. 

Les veilles maisons occupent les deux côtés de Damstredet et sont agrémentées de jardins verdoyants. Henrik Wergeland, grand poète norvégien, résida dans une maison rose dans la partie haute de Damstredet.

Frogner, parc Vigeland et Palais Royal 

Frogner est le quartier calme et cossu des ambassades, niché entre le Palais Royal et le parc Vigeland. 

Notre recommandation : sillonnez les rues (dont Oscars gate, FrognerveienGyldenløves gate et Inkognitogata) pour admirer l’architecture des villas et des immeubles du XIXe siècle, installez-vous dans un café et promenez-vous dans un parc.

Le parc Vigeland est l’un des sites les plus visités d’Oslo. Plus de 200 sculptures de l’artiste Gustav Vigeland, réalisées entre 1920 et 1943, sont réparties dans ce vaste parc créé au début du XXe siècle sur la base de terres agricoles. La plupart des sculptures sont des nus représentant les différents âges de la vie, dont les plus connues sont le Monolithe, la grande fontaine centrale et « Sinnataggen » (le Bébé grincheux). Le parc comprend aussi des aires de jeux, des courts de tennis, deux musées (Musée Vigeland et Musée de la Ville d’Oslo), des cafés, un stade et une piscine municipale. Les nombreux bancs et pelouses sont parfaits pour un pique-nique.

Bâtiment de style néoclassique achevé en 1849, le Palais Royal est la résidence principale de la famille royale de Norvège depuis l’indépendance en 1905. Ses principaux signes distinctifs sont sa façade jaune et son balcon orné de colonnes ioniques. Le parvis du Palais est l’un des sites touristiques incontournables d’Oslo. Le Palais Royal est uniquement ouvert au public en été. Il est possible d’assister à la relève de la garde du roi (tous les jours à 13h30).

Une statue majestueuse du roi Karl-Johan de Suède-Norvège (né à Pau, en France, sous le nom de Jean-Baptiste Bernadotte) domine la place du parvis.

Le Palais est situé à l’extrémité ouest de Karl Johans Gate (la principale artère commerçante d’Oslo) et est entouré d’un grand parc agréable, le Slottsparken.

À DÉCOUVRIR AUSSI

Bygdøy : une vaste presqu’île avec des échappées champêtres et boisées, des villas élégantes, des marinas, des fronts de mer sauvages ou aménagés et plusieurs musées (dont le Musée Fram dédié aux explorations polaires et le Musée folklorique norvégien, écomusée en plein air, qui présente des reconstitutions de maisons norvégiennes traditionnelles et une magnifique stavkirke, église en bois debout).

• Les collines qui entourent Oslo, en particulier Holmenkollen avec le tremplin de saut à ski

• La vue panoramique et le parc de sculptures d’Ekebergparken

• Les vieilles maisons en bois de Kampen et Vålerenga

• La façade du Parlement norvégien (Eidsvolls plass)

• L’Hôtel de Ville d’Oslo (un concert de carillon a lieu à 11h tous les premiers mercredis du mois). Visite possible de l’intérieur du bâtiment 

• L’intérieur de la Cathédrale

Catégories
Voyage

Nos plus belles découvertes aux Pays-Bas

C’est en nous replongeant dans les photos que nous avons prises lors de notre séjour aux Pays-Bas en 2020 que nous avons eu envie de partager avec vous les découvertes que nous avons préférées dans plusieurs villes : 

La Haye, Rotterdam, Delft, Gouda, Zandvoort, Amsterdam.

En période de vacances et alors que le contexte n’est pas propice à de nouveaux voyages, nous nous replongeons dans nos voyages récents. 2020 devait nous ouvrir les portes de la Route de la Soie en Ouzbékistan, à la découverte de villes mythiques comme Samarcande ou Boukhara qui nous font rêver depuis de nombreuses années. Nous avons dû nous résoudre à y renoncer, pour le moment…

Nous avons alors choisi une destination plus proche pour un séjour de quelques jours : les Pays-Bas. Après le confinement au printemps 2020, l’objectif pour nous était de prendre l’air, au sens propre comme au figuré. Changer d’environnement, voir autre chose et aussi prendre le temps d’être dehors, de nous promener, profiter d’une certaine liberté (sous contrôle sanitaire).

Au départ de Strasbourg, le trajet vers Amsterdam peut se faire en avion (vol direct d’1h25 avec Air France-KLM), en train (6h ou 7h via Paris) ou en voiture (6h30). D’autres moyens de transport sont aussi envisageables (tapis volant, licorne, vélo, trottinette) mais la durée du voyage est plus aléatoire.

Sur place, nous étions basés à Gouda (oui, oui, comme le fromage !). Nous avons exploré chaque jour une autre ville. Nous nous sommes déplacés en train pour éviter le réseau routier régulièrement saturé. La carte prépayée OV-chipkaart (à recharger au guichet en gare) est très pratique. Elle est valable pour l’ensemble des réseaux de transport en commun des Pays-Bas et sur le réseau ferroviaire.

La Haye 

La capitale administrative des Pays-Bas. Le gouvernement et le parlement sont basés à La Haye. Il n’est pas rare de voir le Premier Ministre passer à vélo en ville…

Nos découvertes

• Le quartier du Parlement et notamment de Hofvijver (l’étang de la cour) qui borde le bâtiment du Parlement. Le bureau du Premier Ministre est dans une petite tourelle directement au bord de l’eau. Le Parlement est situé à côté de l’un des musées d’art les plus connus des Pays-Bas : het Mauritshuis

• À proximité du Parlement, het Lange Voorhout, son marché d’antiquités et les ruelles derrière le prestigieux Hôtel des Indes.

• Le centre-ville piétonnier : les boutiques de luxe près du Paleis Noordeinde (le palais royal) et les boutiques plus hipster près de la Grote of Sint-Jacobskerk (la grande église ou Saint-Jacques)

• Le Passage : galerie commerciale couverte à l’architecture néo-Renaissance. Le Passage qui date de 1885 est le plus ancien centre commercial des Pays-Bas.

• La façade et l’intérieur du grand magasin The Sting

Rotterdam

L’une des villes les plus modernes des Pays-Bas située au bord de la Nouvelle Meuse. L’architecture est presque entièrement contemporaine, à cause des bombardement subis lors que la Deuxième Guerre Mondiale. Ville particulièrement dynamique, Rotterdam se renouvelle en permanence.

Nos découvertes

• De Kubuswoningen (les maisons cubes) : maisons à l’architecture volontairement instable, en forme de cubes, conçues par l’architecte Piet Blom et Het Potlood, l’immeuble en forme de crayon du même architecte 

• Markthal : le plus grand marché couvert de Hollande. Ces halles couvertes ont une double fonction : commerciale (avec des boutiques alimentaires et des restaurants) et résidentielle (avec des logements dans les étages supérieurs). Une fresque monumentale, représentant des fruits, des légumes et des céréales, couvre tout le plafond et les murs à l’intérieur du bâtiment.

• De Erasmusbrug (pont Erasme) : ce pont à haubans est l’une des icônes de la ville. Il est presque aussi haut que la cathédrale de Strasbourg (139 m pour le pont et 142 m pour la flèche). Nous vous recommandons de le traverser à pied.

• La presqu’île de Wilhelminapier. Après le pont, prenez à droite sur la presqu’île et promenez-vous au bord de l’eau. Si la météo le permet, s’installer au soleil sur un banc et regarder passer les bateaux. 

• Pour un petit plaisir : prendre un afternoon tea à l’Hôtel New York (au bout de la presqu’île de Wilhelminapier). Cet hôtel était le siège de la Holland-Amerika Lijn qui reliait Rotterdam à New York en bateau.

Delft

La ville où vécut Vermeer et à l’origine de la porcelaine bleue et blanche dont elle porte le nom.

Nos découvertes

• Het Prinsenhof (la cour du prince): l’ancienne résidence du Prince d’Orange au XVIe siècle, un puzzle d’anciens bâtiments, d’arcades et de petits jardins

• Het Stadhuis : l’Hôtel de Ville de style Renaissance et la place du Marché

• De Oostpoort : la porte de l’Est (début XVe siècle) avec ses 2 tourelles gothiques en briques et son pont-levis

• De Voldersgracht : un canal bordé de fleurs et de maisons pittoresques

Gouda 

La ville est connue pour ses fromages, mais sous-estimée pour le charme de ses rues et canaux.

Nos découvertes

• Het Stadhuis : l’Hôtel de Ville avec ses volets rouge et blanc caractéristiques. L’un des plus anciens hôtels de ville des Pays-Bas

• Le marché aux fromages pour être au cœur de la meule, tous les jeudis matins d’avril à août (si le contexte sanitaire le permet). Pensez à prendre du liquide si vous voulez acheter du fromage !

• Les canaux, peut-être mieux préservés qu’à Amsterdam, bordés de résidences et de devantures de magasins héritées du XIXe siècle (antiquaires, vins et spiritueux, libraires…).

• Le quartier autour de la Sint-Janskerk (l’église Saint-Jean). L’église est la plus longue des Pays-Bas et célèbre pour ses vitraux.

Zandvoort

L’une des rares villes aux Pays-Bas où il est possible de se balader sur une promenade aménagée au bord de la Mer du Nord ou directement sur le sable (et bulles sur la météo si la météo s’y prête). Hors saison, il y a moins de monde à Zandvoort qu’à Scheveningen, la station balnéaire à proximité de La Haye.

Amsterdam

La capitale vibrante, labyrinthe d’eau et de briques.

Nous avions déjà eu l’occasion de visiter plusieurs incontournables de la ville lors de précédents séjours (Rijksmuseum, Musée Van Gogh, Albert Cuypmarkt, marché aux fleurs, place du Dam, maison d’Anne Frank…). Cette fois-ci, nous avons pleinement profité de la météo idéale pour faire une très longue promenade et ainsi éviter les files d’attente des activités touristiques :

• Jouer à se perdre à pied pendant des heures dans le dédale des canaux et des ruelles et observer l’architecture des bâtiments, dans le quartier de Jordaan (Prinsengracht, Keizersgracht, Westerkerk, Magere Brug)

• Se promener et se détendre dans le Vondelpark, vaste espace vert au cœur de la ville

• Faire du shopping dans le quartier de Spuistraat

• Observer les façades colorées de Damrak

Note pour les achats : beaucoup de commerçants aux Pays-Bas acceptent seulement les cartes bancaires néerlandaises ou le liquide.