Catégories
Strasbourg insolite

Strasbourg insolite : le Vent du Diable

Une légende raconte que le Diable sillonnait le monde à cheval sur le Vent. Lors de son passage à Strasbourg, il vit son portrait sculpté sur la façade de la Cathédrale. Flatté et curieux, il entra à l’intérieur pour voir si d’autres sculptures le représentaient. Mais il en fut chassé et s’enfuit si vite qu’il oublia le Vent. 

Depuis ce jour, le Vent tourne autour de la Cathédrale en attendant impatiemment que le Diable en sorte.

C’est ainsi que le vent souffle presque en permanence autour de la Cathédrale de Strasbourg.

Catégories
Strasbourg insolite

Strasbourg insolite : la Maison Égyptienne

La Maison Égyptienne, située dans le quartier de la Neustadt (10 rue du Général Rapp) a été dessinée par le jeune architecte autodidacte Franz Scheyder au début du XXe siècle. Son style mêle l’Art Nouveau à une interprétation idéalisée de l’art de l’Egypte ancienne. Cette maison insolite se caractérise notamment par une grande fresque centrale et des balcons en fer forgé décorés de chauves-souris stylisées.

Catégories
Strasbourg insolite

Strasbourg insolite : le Büchmesser

Situé à l’angle de la rue Mercière et de la place de la Cathédrale, le pilier mesureur de ventre, « Büchmesser » en alsacien, date de 1567 et a été restauré en 2016.

Ce pilier en grès rose, emblématique de Strasbourg, est l’héritage d’une tradition qui remonte au XIVe siècle. 

Les bourgeois membres du Conseil de la ville, l’utilisaient comme gabarit pour mesurer leur embonpoint chaque année lors du Schwoertag, jour où ils juraient fidélité à la Constitution. Après cette cérémonie, ils rendaient visite aux différentes corporations et participaient à un banquet. Ensuite, s’ils n’arrivaient pas à passer de profil dans l’espace entre ce pilier et le mur de la maison, le moment était venu pour eux de faire un régime. 

Essayez, vous aussi, de vous glisser entre le pilier mesureur de ventre et le mur. Le passage fait 35 centimètres ! 

Catégories
Strasbourg insolite

Strasbourg insolite : la Fontaine de Janus

Située au nord-est de la place Broglie (square Markos Botzaris), la Fontaine de Janus, aussi appelée la Naissance de la civilisation, a été conçue en 1988 par l’illustrateur alsacien Tomi Ungerer, à l’occasion des 2 000 ans de Strasbourg. Elle doit son nom à Janus, dieu romain à deux visages.

Tomi Ungerer avait souligné que « le rhénanisme avait constitué la fondation de [sa] production. » Les deux visages de la fontaine représentent la dualité de la culture franco-allemande de Strasbourg et de l’Alsace. L’un des visages est tourné vers le centre historique de Strasbourg et l’autre vers la Neustadt, l’ancien quartier impérial allemand.

L’aqueduc, composé de 5000 briques, symbolise l’origine romaine de Strasbourg où était autrefois établi le camp d’Argentoratum.