Catégories
Événement

Le Marché de Noël de Strasbourg 2021

Alors qu’en 2020 le Marché de Noël de Strasbourg a été annulé en raison de la pandémie, la féerie s’empare à nouveau de la Capitale de Noël, du 26 novembre au 26 décembre 2021. Cette édition marque une nouvelle étape dans la tradition de Noël à Strasbourg, dont le « Marché de l’Enfant Jésus » (Christkindelsmärik, en alsacien) remonte à 1570.

La période de Noël approche, Strasbourg se pare de ses habits de fête. Les places où sont installés les marchés exhalent des parfums de vin chaud, de friandises et de tartes flambées.

Pour l’édition 2021, 314 chalets, implantés sur 13 sites au centre-ville (avec un espacement plus important que lors des éditions précédentes) mettent à l’honneur l’artisanat et les spécialités locales. La place Broglie, la place de la Cathédrale, le Carré d’Or et la place Kléber sont des spots incontournables.

Place Broglie

La Place Broglie est l’un des sites historiques du marché de Noël. Cette année, en plus des chalets, un mapping, baptisé « L’Hôtel des Contes » est projeté sur la façade de l’Hôtel de Ville et présente la légende du Christkindel et l’histoire du Saint-Nicolas.

Lorsqu’il était petit, Jérôme aimait dévorer une gaufre à La Gaufre Lorraine. Les gaufres étaient préparées sur place et servies encore fumantes, tout juste sorties du moule. Il croquait à pleines dents dans la pâte moelleuse et croustillante. Il mangeait si vite que ses mains avaient à peine le temps de se réchauffer. L’épaisse couche de sucre glace qui recouvrait les carreaux finissait toujours par se répandre sur ses vêtements. Ce stand a depuis longtemps disparu de la place Broglie… mais pas le plaisir de se plonger dans ces souvenirs délicieux.

Place de la Cathédrale et place du Château

Blotti au pied de la Cathédrale, le marché de la place de la Cathédrale est pour nous le plus emblématique de Strasbourg. Sur cette place étroite, les petits chalets en bois entourés de bâtiments et de ruelles typiques, avec la Maison Kammerzell et la cathédrale en toile de fond, forment comme un cocon en pleine ville. C’est véritablement là et dans le Carré d’Or que vibre l’esprit de Noël.

La Crèche de Noël à l’intérieur de la Cathédrale est remarquable. Longue de 18 mètres, cette crèche de 1907 présente 5 scènes, de l’Annonciation à la présentation au Temple (à découvrir jusqu’au 10 janvier 2022).

La place du Château offre une autre perspective sur la cathédrale.

Place Kléber

La place Kléber accueille le Grand Sapin de Noël et le « Village du partage » (avec des stands de 90 associations).

Cette année, la décoration du sapin monumental (30 mètres de haut, 7 tonnes et 12 mètres d’envergure) revisite des traditions ancestrales : formes en bois brut, boules rouges et blanches (rappelant qu’autrefois on utilisait des pommes pour décorer le sapin), silhouettes évoquant les emporte-pièces à bredele (petits gâteaux de Noël préparés en Alsace pendant l’Avent).

Un écrin de lumière

Dès que la nuit tombe, les lumières se mettent à scintiller. 33 kilomètres de guirlandes et des centaines de décorations lumineuses éclairent la ville.

Un parcours d’illuminations offre une plongée dans la magie de Noël.

• La promenade aux étoiles souligne le thème de cette édition, « Allumons les étoiles », et la richesse du patrimoine de Strasbourg. Le parcours composé de plus de 600 étoiles relie le Square Louise-Weiss (Petite France) au pont Sainte-Madeleine, en passant notamment par la place du Marché aux Poissons et le quai des Bateliers.

• Toute la ville se transforme en écrin de lumière avec les décorations réalisées par les commerçants et la Ville de Strasbourg.

L’axe principal du cheminement mène de la rue du Vieux-Marché-aux-Poissons jusqu’au Grand Sapin de la place Kléber.

Rue du Vieux-Marché-aux-Poissons, la Porte des Lumières marque l’entrée de la Capitale de Noël.

Rue Mercière, des anges musiciens incitent à passer par la place de la Cathédrale.

Les ruelles du Carré d’Or (rue des Orfèvres, rue du Sanglier, rue du Chaudron) revêtent leurs plus beaux atours. Les illuminations qui associent lumière jaune orangée, guirlandes scintillantes, étoiles rouges et boules dorées donnent vie à l’enchantement de Noël dans ces ruelles étroites autour de la Cathédrale.

Rue des Grandes Arcades, des boules scintillantes, alternent avec des rideaux rouges pour mener jusqu’au Grand Sapin de la place Kléber.

Rue des Hallebardes des mannele (bonhommes, en alsacien) géants guident vers la cathédrale et la place Gutenberg.

Rue des Tonneliers, 22 tonneaux lumineux suspendus rappellent l’histoire de la rue.

Rue du Maroquin, la décoration des façades des restaurants vaut aussi le détour.

Et aussi…

Square Louise-Weiss (Petite France), du 27 novembre au 26 décembre, les ateliers du « Village de l’Avent » invitent à fabriquer décorations de Noël et cartes de vœux (nombre de places limité). Cet espace sera remplacé, du 27 décembre au 2 janvier, par le « Village de l’après » qui donnera alors des bons plans pour bien commencer l’année.

• Le marché Off (place Grimmeisen à la Petite France) propose de fêter Noël autrement en « donnant du sens à vos achats ». Ce marché éthique, solidaire et responsable met en avant les produits bios, issus du commerce équitable, de coopératives ou réalisés par des artisans indépendants. Les chalets en bois sont remplacés par des conteneurs industriels et une halle répartie en 2 espaces (ateliers, animations et conférences / bar avec une scène pour les spectacles).

• Différentes animations ponctuelles sont prévues pendant la période du marché de Noël : spectacle « 1,2,3,4… Allumons les étoiles » près du Barrage Vauban (chaque samedi à 18h), brocante (Grande Salle de l’Aubette), tour du monde des traditions de Noël (cour Saint-Nicolas), ateliers DIY (5e lieu), visites guidées, conférences et concerts.

Découvrez le détail du programme des festivités et les mesures sanitaires et de sécurité sur le site de Strasbourg, Capitale de Noël

Si vous souhaitez prolonger l’expérience, d’autres communes alsaciennes proposent aussi un marché de Noël : Haguenau, Wissembourg, Saverne, Obernai, Barr, Molsheim, Sélestat, Colmar, Riquewihr…

Catégories
Blog

Marché de Noël imaginaire : une recette de Norvège

Le célèbre Marché de Noël de Strasbourg est malheureusement annulé cette année. Pour garder cet esprit de Noël, nous avons imaginé une édition 2020 avec la Norvège comme pays invité. 

Chaque année, un pays est l’invité d’honneur du Marché de Noël de Strasbourg. La place Gutenberg se remplit de chalets proposant des souvenirs et des spécialités culinaires de ce pays. Les années précédentes, les invités d’honneur étaient la Belgique, le Liban, l’Islande…

Comme Stéphanie est Norvégienne, nous avons imaginé un Village norvégien. À cette occasion, nous avons voulu partager avec vous une tradition de Noël typiquement norvégienne. Ceux d’entre vous qui connaissent les traditions alsaciennes y verront des similitudes avec le Mannele ou Mannala, ce petit bonhomme en brioche (par opposition au bonhomme en pain d’épices) qu’on dévore tout au long du mois de décembre, mais surtout le 6 décembre, pour la Saint-Nicolas.

En Norvège (et dans toute la Scandinavie), la tradition est de préparer des Lussekatter, ou brioches au safran pour la fête de Sainte-Lucie, le 13 décembre. Ces petites brioches très savoureuses, à la couleur jaune vif (venant du safran ou du curcuma), prennent traditionnellement la forme de spirales et de tourbillons. Elles symbolisent la victoire de la lumière sur l’obscurité et le retour progressif du soleil.

Imaginez le Village norvégien ; l’odeur des brioches au safran tout juste sorties du four, l’arôme épicé du gløgg (vin chaud norvégien), les chalets proposant du risgrøt (porridge de riz à la cannelle, au sucre et au beurre), du saumon fumé, de l’aquavit, de la bière de Noël, des petites décorations avec des lutins et des trolls, des gants et pulls traditionnels en laine…            

Espérons que cela se réalisera un jour ! Rendez-vous en 2021, pour le Marché de l’année prochaine. En attendant, nous espérons que vous vous régalerez avec cette recette de Noël typiquement norvégienne ! God Appetitt!

Recette de LUSSEKATTER ou brioches au safran

Ingredients :

• 1 à 1,5 g de safran

• 50 g de levure de boulanger fraîche 

• 0,5 L de lait

• 150 à 200 g de beurre

• 0,5 càc de sel

• 1-3 dL de sucre

• 1 œuf

• Environ 1,5 L de farine

• Raisins secs (facultatif)

+ 1 œuf et un peu de lait pour dorer les brioches

Préaparation des Lussekatter :

Moudre le safran.

Émietter la levure dans un grand saladier et mélanger avec quelques càs de lait. Faire fondre le beurre, puis y ajouter le lait. Faire chauffer la mixture jusqu’à ce qu’elle soit tout juste tiède (pas trop chaude !), afin d’activer la levure. Ajouter le safran. Verser le mélange de lait et le de beurre sur la levure et ajouter le sel, le sucre et environ la moitié de la farine. Incorporer petit à petit le reste de la farine (vous n’aurez pas forcément besoin de tout) et pétrir le tout jusqu’à obtenir une pâte bien lisse. Saupoudrer légèrement de farine, puis couvrir avec un torchon de cuisine et laisser lever dans un lieu chaud sans courants d’air jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume. 

Pétrir ensuite la pâte quelques instants dans le saladier, puis quelques minutes sur une surface saupoudrée de farine jusqu’à obtenir une pâte facile à travailler. 

Couper des morceaux de taille égale, rouler des « saucissons » et en faire des petites nattes ou brioches en « S ». Les brioches plus grandes mettront un peu plus longtemps à cuire. Décorer de raisins secs (facultatif).Placer les brioches sur une plaque de cuisson et laisser lever une deuxième fois sous un torchon de cuisine. Badigeonner légèrement avec le mélange œuf/lait avant d’enfourner

Cuisson :

Faire cuire à environ 200 degrés pendant 10 minutes (ou plus), en fonction de votre four et de la taille des brioches. Bien surveiller pendant la cuisson et sortir les brioches du four lorsqu’elles sont bien dorées.